L’UDAF 92 recrute

L’UDAF 92 recrute

L’UDAF 92 recrute 4 personnes :

– Au service “Aide à la Gestion du Budget Familial/MASP et PCB” : un délégué aux prestations familiales (H/F)

– Au service “Protection juridique des majeurs” : un mandataire judiciaire (H/F)

– Au service “Protection juridique des majeurs” : un juriste (H/F)

– Au service “Protection de l’enfance AGBF – MASP” : un adjoint au chef de service (H/F)


UN DÉLÉGUÉ AUX PRESTATIONS FAMILIALES (H/F)

Pour son service « Aide à la Gestion du Budget Familial/MASP et PCB »
CDD de 12 mois à temps complet (possibilité d’évolution en CDI)
Poste à pourvoir à SAINT-CLOUD

Vous aurez à cœur d’exercer un métier passionnant : participer à des missions d’accompagnement budgétaire et de protection de l’enfance auprès de familles, de soutien personnalisé auprès de bénéficiaires de « MASP » et de publics de « Point Conseil Budget ».

Missions :

  • Accompagner la famille à l’éducation budgétaire à partir de la gestion directe des prestations familiales ;
  • Contribuer à la protection des enfants et à la cohérence de la cellule familiale ;
  • Mener une action éducative en vue de permettre aux familles et bénéficiaires de MASP de retrouver leur autonomie financière ;
  • Conduire auprès des publics une action d’accompagnement visant à la réappropriation de leurs responsabilités ;
  • Rédiger des rapports et bilans de situation aux autorités judiciaires ou autres partenaires ;
  • Informer et soutenir des personnes en fragilité financière pour prévenir des situations de malendettement dans le cadre d’un Point Conseil Budget.

Ces missions s’exercent, avec l’appui d’autres professionnels (juristes, analyse des pratiques…), au sein d’une équipe motivée et d’un réseau partenarial étoffé.

Conditions : Diplôme d’Etat de travail social exigé (DEASS, CESF, ES), Débutant accepté. CNC DPF apprécié (sinon formation prise en charge par l’employeur).

Qualités requises : esprit d’analyse, gestion des priorités, travail en équipe, qualités relationnelles et rédactionnelles, organisation et rigueur administrative.

Rémunération selon CCNT 1966 (grille éducateur, salaire de base de 1 801,10€ brut mensuel, reprise d’ancienneté selon dispositions conventionnelles). Horaires de travail individualisés, télétravail, RTT, Tickets restaurant, mutuelle et avantages du CSE.


UN MANDATAIRE JUDICIAIRE (H/F)

Pour son service « Protection juridique des majeurs »

Le poste à pourvoir est situé à Saint-Cloud, CDD de 12 mois temps complet.

Missions : Vous aurez à cœur de suivre des mesures de curatelle et de tutelle auprès d’adultes handicapés et/ou âgés à domicile et en établissements : les accompagner dans leur projet individuel, gérer leur situation (administrative, financière, patrimoniale et juridique) et rédiger des rapports et bilans de situation aux autorités judiciaires. Ces missions s’exercent au sein d’une équipe motivée et d’un réseau partenarial étoffé (professionnels du soins, magistrats, notaires, travailleurs sociaux…). Le métier de mandataire est passionnant et riche : il permet le développement de multiples compétences dans une relation d’aide à la personne en respectant sa volonté, ses droits et ses libertés.

Qualités et conditions requises : Doté(e) de qualités relationnelles et rédactionnelles, de rigueur, du sens de l’organisation et de réactivité. Titulaire au minimum d’une licence en droit ou diplôme social validé AS, CESF, éducateur(trice), CNC PJM apprécié mais non obligatoire. Débutant accepté.

Rémunération : selon CCNT 1966, salaire brut mensuel de base à 1 801,09€, reprise d’ancienneté professionnelle selon les dispositions conventionnelles. Horaires de travail individualisés, télétravail, RTT, tickets restaurant, mutuelle et avantages du CSE.


UN JURISTE (H/F)

Pour son service « Protection juridique des majeurs »

Le poste à pourvoir est situé à Saint-Cloud avec des déplacements dans les Hauts-de-Seine, CDD de 12 mois à temps complet (possibilité d’évolution en CDI).

L’Union départementale des associations familiales des Hauts-de-Seine (Udaf 92) recrute un juriste mandataire pour le service « protection juridique des majeurs » où sont accompagnées des personnes principalement en curatelle et en tutelle.

Le mandataire juriste met ses connaissances et ses compétences pour encadrer les activités juridiques (transactions immobilières, actes notariés, succession, etc.), gérer les mesures ad’hoc du service et ouvrir de nouvelles mesures de protection confiées par les tribunaux de proximité.

Vous aurez à cœur d’exercer un métier passionnant et stimulant intellectuellement – accompagner des personnes protégées lors de l’ouverture de leur mesure de protection et aider des mandataires du service en supervisant les actes juridiques en particulier les ventes immobilières des biens des usagers.

Ces missions s’exercent, avec l’appui d’autres professionnels (direction, encadrement, juriste, analyse des pratiques…) au sein d’une équipe motivée et d’un réseau partenarial étoffé.

Conditions : diplôme de droit exigé, Certificat national de compétence mandataire PJM.

Qualités requises : organisation, esprit d’analyse, gestion des priorités, travail en équipe, qualités relationnelles et rédactionnelles.

Rémunération : selon CCNT 1966. Grille éducateur, salaire de base et indemnité de 2 104,04€ brut mensuel, reprise d’ancienneté professionnelle selon dispositions conventionnelles.
Horaires de travail individualisés, télétravail, RTT, Tickets restaurant, mutuelle et avantages du CSE.


UN ADJOINT AU CHEF DE SERVICE (H/F)

Pour son service « Protection de l’enfance AGBF – MASP »

Le poste à pourvoir est situé à Saint-Cloud, CDD d’un an à temps complet (possibilité évolution en CDI).

Vous aurez à cœur d’exercer un métier passionnant : assister et suppléer le chef de service dans ses missions d’encadrement du service d’aide à la gestion du budget familial, de mesure d’accompagnement social personnalisé et de conseils budgétaires.

Vous participez à la formation des délégués aux prestations familiales chargés d’accompagnement budgétaire et de protection de l’enfance auprès de familles, de soutien personnalisé auprès de bénéficiaires de « MASP » et de tout public de « Point conseil budget ».

Missions :
– assister le chef de service et encadrer le service lors de ses absences ;
– superviser l’activité du service et animer l’équipe avec le chef de service ;
– garantir la mise en oeuvre effective des mesures confiées et le respect des droits des bénéficiaires et des familles ;
– former et soutenir les délégués dans leurs pratiques professionnelles, assistés du personnel administratif dédié ;
– veiller à la cohésion d’équipe, assurer la supervision des situations et contrôler le respect des procédures ;
– contribuer à la protection des familles, des enfants et à la cohérence de la cellule familiale ;
– superviser les écrits, les rapports et bilans de situation aux autorités judiciaires ou autres partenaires ;
– participer aux rencontres partenariales ;
– conduire des actions collectives auprès des publics.

Ces missions s’exercent, avec l’appui d’autres professionnels (direction, juriste, analyse des pratiques…) au sein d’une équipe motivée et d’un réseau partenarial étoffé.

Compte tenu des missions exercées, le candidat doit être nécessairement doté de compétences professionnelles en protection de l’enfance.

Conditions : Diplôme d’État de travail social exigé (DEASS, CESF, ES) avec expériences professionnelles. CNC DPF apprécié.

Qualités requises : organisation et rigueur administrative, travail en équipe, esprit d’analyse, gestion des priorités, qualités relationnelles et rédactionnelles.

Rémunération : selon CCNT 1966 grille cadre C3N2, salaire de base de 2 736€ brut mensuel, reprise d’ancienneté professionnelle selon dispositions conventionnelles. Forfait cadres, télétravail, Tickets restaurant, mutuelle et avantages du CSE.


Les candidatures (Lettre de motivation + CV) sont à transmettre par courriel à : institution@udaf92.fr

Je vous envoie ma candidature

 

 

 

Lire La Suite

L’impact socio-économique de la PJM

L’impact socio-économique de la PJM

A l’occasion d’une conférence de presse, l’Unaf, la Fnat et l’Unapei ont livré, le 13 octobre, aux côtés du Cabinet Citizing qui a réalisé l’étude, les résultats d’impact sur les gains socio-économiques de la protection juridique des majeurs.

“Aujourd’hui, la France compte entre 800000 et un million de personnes majeures protégées, c’est-à-dire bénéficiaires d’une mesure de tutelle, de curatelle ou de sauvegarde de justice. Leurs mesures de protection peuvent être exercées au sein de la famille ou par des professionnels, comme c’est le cas pour environ la moitié d’entre elles. Les tuteurs et curateurs professionnels, appelés MJPM (mandataires judiciaires de protection des majeurs), et dont le nombre est estimé à environ 8300, exercent pour certains en libéral, et pour la plupart au sein de services associatifs, où ils sont appuyés par des services juridiques, comptables, de contrôle et d’encadrement.

Les MJPM accompagnent les personnes les plus vulnérables, qu’il s’agisse de vulnérabilités liées à l’âge, au handicap, ou à des troubles psychiques. Ils s’efforcent au quotidien d’accompagner les projets de vie des personnes protégées, et de garantir leur citoyenneté et leur dignité. Pourtant, leurs actions concrètes au quotidien sont mal connues du grand public comme des pouvoirs publics, souvent centrés sur une approche par les coûts.

Cette étude inédite mandatée par l’Interfédération Unaf- Fnat – Unapei démontre de manière objective le retour sur investissement de la protection juridique des majeurs assuré par des professionnels.”

Lire plus : 

Etude d’impact

Dossier de presse

Lire La Suite

La gouvernance de l’Udaf 92 rencontre monsieur Marc Guillaume, préfet de la région d’Ile-de-France

Sur l’initiative de l’Uraf Ile-de-France, François Grégoire et Emmanuelle Hochereau, respectivement président et directrice de l’UDAF 92 ont été reçus en audience à la Préfecture de Paris.

Après un rappel des missions de l’union régionale et de ses derniers projets, par sa présidente Françoise Souweine, la rencontre a été l’occasion d’évoquer les difficultés rencontrées par les services PJM et DPF des Udafs franciliennes et de rappeler l’engagement des professionnels auprès des personnes vulnérables en particulier en période de crise sanitaire.

Les accompagnements, notamment en temps de confinement, réalisés par les salariés de l’Udaf 92 en faveur des familles et des personnes protégées ont été présentés aux services de la Préfecture.

L’étude d’impact, commandée par l’Unaf, la Fnat et l’Unapei et réalisée par le cabinet Citizing, sur les gains socio-économiques générés par la protection juridique des majeurs a été remise, en mains propres, à Marc Guillaume qui s’est montré vivement intéressé par les résultats de cette enquête.

L’audience a mis en évidence la nécessité d’une collaboration plus étroite entre les services de l’Etat et l’Uraf ainsi qu’une coordination renforcée avec les services de santé pour une meilleure prise en charge des personnes protégées souffrant de troubles psychiatriques.

Enfin, les services ont déploré la discrimination dont font l’objet leurs salariés concernant le versement de la prime Covid et plaident pour une meilleure reconnaissance du métier de mandataire judiciaire à la protection des majeurs et leur revalorisation salariale.

Lire La Suite