Communiqué de presse

J-1 / Journée nationale des Aidants : la France a plus que jamais besoin des aidants familiaux… Et inversement !

Le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, l’accélération de la prise en charge en ambulatoire des malades… rendent essentiel le rôle des aidants, qui rappelons-le, sont à 95 % des aidants familiaux [3]. La crise sanitaire a révélé leur rôle indispensable mais les a aussi fragilisés, rendant d’autant plus urgent d’apporter des réponses à leurs besoins, notamment de répit.

Voir tous les communiqués de presse
Communiqué de presse Unaf Impact confinement sur les aidants

Des besoins accrus pour les aidants

La crise sanitaire a fortement éprouvé les aidants familiaux, avec un très fort impact sur le stress ressenti, leur fatigue morale et physique. Aux côtés de l’IRES et des autres membres du Collectif Inter-Associatif des Aidants Familiaux, l’Unaf vient de publier le rapport final de l’enquête « Impact du confinement : une charge supplémentaire pour les aidants » qui confirme que les aidants ont un besoin accru d’accès à des solutions (répit, écoute et soutien moral, besoin d’informations…).

Défendre leurs droits

Pour l’Unaf, soutenir les aidants familiaux, c’est faciliter leur maintien dans l’emploi en améliorant encore le congé proche aidant.

Innover pour répondre à leurs besoins

L’Unaf et les Udaf développent des services pour soutenir et accompagner les aidants familiaux :

Chaque jour, dans la plus grande discrétion, près de 11 millions d’aidants de tous âges soutiennent leur proche en apportant une aide indispensable… et sur laquelle le système de santé compte. Bien au-delà de la journée qui leur est consacrée le 6 octobre, notre réseau d’associations familiales se mobilise à leurs côtés.

[1] Pour rappel, ce congé s’adresse aux personnes qui peuvent justifier d’un taux d’incapacité permanente au moins égal à 80 % de la personne aidée, ou bénéficiant de l’APA au titre d’un classement GIR 1, 2 et 3.